À mes amis écrivains

Lubies d’écrivain au fil de la création

24 juillet 2015

J’écris… et tout à coup me vient le besoin pressant, impératif, de relire, de retrouver un bouquin. Je le cherche, j’ai désespérément besoin de ce bouquin-là, je ne le trouve pas. Moins je le trouve, plus j’en ai besoin. Plus j’en ai besoin, plus cherche…

… dans mes nombreuses bibliothèques (l’ordre alphabétique n’aide en rien), dans mes boîtes de préparations de cours (pourtant bien identifiées), sur mon bureau, sur plancher de mon bureau, sur la table de la cuisine, dans mon sac à main, dans le panier à côté de mon lit…

Rien.

Mon impatience monte, je manque d’air, j’ai l’impression d’étouffer. Je cherche encore, avec de moins en moins d’énergie…

Je me rabats sur un autre livre de la même «famille».

Je me remets à écrire, mais le cœur n’y est plus.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s